En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 26 mars 2017

TERRORISME - Un RABBIN balance TOUT - (Daesh - Etat islamique - attentat...

Intéressant non ?



La diuctature ex-molle se durcit sous le règne du Gros Mou

Grave dérive autoritaire: Proposition de loi pour punir d’un à cinq ans de prison les auteurs de « fake »…. – Les moutons enragés



Quels critères définiront les « fausses nouvelles » et qui aura en charge, en son « âme et conscience » de juger ce qui est vrai ou faux ? Le plus inquiétant c’est que la vis se serre un peu plus tous les jours, envers les petits sites comme les nôtres, qui diffusent et reprennent des articles, gratuitement, bénévolement, sans être contrôlés, ni corrompus par personne, ni bénéficiaire de l’argent public. Ça ne convient pas à ceux qui manipulent délibérément leurs infos.



En savoir plus sur les moutons enragés
Juger "en son âme et conscience" ne devrait pas poser de problème aux juges du système qui ne sont dotés ni de l'une ni de l'autre.

mardi 21 mars 2017

Synthèse autochtone 11 : En résumé… - Terre Autochtone

Synthèse autochtone 11 : En résumé… - Terre Autochtone
Les dix premiers textes de la série « synthèse autochtone » avaient  essentiellement pour but d’identifier à grands traits les causes et  modalités de l’enfermement du peuple autochtone de France dans un  étouffant «corps d’associés » multiracial. Nous avons vu que le peuple  autochtone est victime d’un parasite qui le tue et que ce parasite se  nomme « République ». Nous verrons ultérieurement comment, selon nous,  le neutraliser, voire s’en débarrasser. En attendant, voici un bref  résumé de ces dix premiers textes. ...

Le coup d’état permanent – François Fillon – medias-presse.info

Le coup d’état permanent – François Fillon – medias-presse.info


« Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit » disait à juste titre Coluche. Les récents soubresauts de la campagne présidentielle française montrent que la France n’a que l’apparence d’une démocratie et que le véritable pouvoir est détenu par des gens qui ne sont pas élus, notamment par le biais de l’instrumentalisation de la justice et des médias.

Une matinée bien tranquille en Dar Al Harb


<>

samedi 18 mars 2017

Antipresse N° 67 tue Macron

Dans son Webzine Antipresse , le numéro 67 plus précisément  Slobodan Despot nous donne une description de la situation actuelle en France qui vaut la peine d'être lue.
Je ne saurais trop vous conseiller de lire ce webzine et en général, les publications de M Despot. C'est bel et bien écrit, ça nous change des baveries du quotidien de référence.

Mais voici cette citation :

"Les formes sont respectées, et d’autant plus qu’elles sont totalement creuses. La traque au Fillon est certes légale, mais son calendrier compromet sa légitimité. On a oublié les leçons du XXe siècle, où rien ne fut plus légaliste que les régimes totalitaires."
"Du point de vue de l’intérêt public, il est ainsi infiniment moins grave de surpayer sa femme et ses enfants que de déposséder la nation du fleuron de son économie comme l’a fait Macron® entre autres en vendant Alsthom à General Electric. A moins de quarante ans, le joli Emmanuel s’est déjà illustré comme l’un des plus redoutables prédateurs du patrimoine industriel français, mais nul ne le lui reprochera. Qu’a-t-on à lui reprocher si tout est légal ? Ne vivons-nous pas sous un état de droit ? L’intérêt public n’est codifié ni par un article de loi, ni par un impératif moral. On lui reprochera peut-être, mollement, ses cachotteries fiscales ou sa promotion payée sur la caisse de l’État. Mais ces licences restent peu de chose auprès des conséquences de son action ministérielle."
Et aussi
Ce qui est nouveau en 2017, c’est la carte blanche laissée à cette hypnose collective déguisée en changement politique. Les règles du jeu sont rebattues du jour au lendemain. Des figures apparaissent et disparaissent comme par enchantement. Les mensonges sont sans conséquences. Le ludion peut bien se prétendre «anti-système» bien qu’il en soit un pur produit, soutenir que le libéralisme est «une valeur de gauche», et même déclarer ringard le processus électoral en soi : nul ne lui en tient rigueur sinon ses adversaires politiques — dont la position est par définition suspecte de parti pris. L’arbitrage de la décence n’existe plus.

Du vrai bonheur.

vendredi 17 mars 2017

Etienne Chouard s'interroge sue le système de gouvernement démocratique





Etienne Chouard est intéressant parce qu'il est sincère.

Son système ne restera probablement qu'une belle idée mais il a le mérite de bien nous montrer la vraie nature de notre système démocratique. Ceux qui me lisent régulièrement savent combien j'ai en aversion la prétendue "démocratie représentative" non pas parce qu'elle serait une démocratie mais précisément parce qu'elle ne l'est pas et ne risque aucunement de l'être.



Par ailleurs, le gouvernement par l'assemblée des citoyens n'est évidemment pas possible, non pas parce que la France d'aujourd'hui, pour ne citer qu'elle, serait beaucoup plus peuplée que  l'Athènes antique - les moyens de communication  contemporains comme internet pourraient assurément pallier cela - mais parce que ces mêmes moyens, on le constate tous les jours, permettent aussi de manipuler ces mêmes citoyens. C'est le rôle imparti à la presse dans ce qui aurait dû être une démocratie, que d'informer le citoyen afin qu'il s'exprime et décide en toute connaissance de cause, d'où l'appellation de quatrième pouvoir. Là aussi on constate comment les moyens d'information ont dès le début été dévoyés en moyens de manipulation et de désinformation.



Le gouvernement d'un seul homme vertueux me semble préférable au gouvernement par une assemblée d'hommes imparfait et pour certains d'entre eux crapuleux. La campagne actuelle éclaire mes propos d'une lumière noire.

Le système monarchique a un temps rempli ce rôle tant que le roi craignait Dieu et visait à laisser l'image d'un bon roi. Ce n'était pas parfait loin s'en faut mais la monarchie a quand même fait du beau travail pensant un millénaire. Malheureusement cette époque est révolue  et son retour me semble relever d'une chimère. Les soi-disant prétendants, héritiers de telle ou telle lignée n'ont aucune qualité à prétendre à quoi que ce soit, la royauté se gagne par sa vertu quand il s’agit de la faire renaitre et non pas par la possession d'une goutte infinitésimale du sang du fondateur il y a plus de mille ans.



Reste donc un système évoqué par Chouard, où le citoyen serait obligé de déléguer une partie de ses pouvoirs à des représentants dont le mode de désignation pourrait faire intervenir une grande part de hasard. Ces représentants ne seraient élus/désignés que pour un temps très court - un à deux ans -  non renouvelable . Toute professionnalisation serait exclue et la vie politique des dirigeants limitée à très peu de mandats.

Comme il faudrait se garder d'une prise de pouvoir en sous-main par l'administration, en particulier la haute administration, il faudrait simplifier la forêts de textes, de droits et de devoirs auxquels sont soumis les citoyens. Des textes simples n'ont pas besoin d'hommes compliqués pour les appliquer. La carrière des fonctionnaires devrait être limitée dans le temps et l'accession à la fonction soumise à l'élection, le tirage au sort peut-être pour certains postes  dès lors que la technicité serait constatée.

Comme une forêt de textes compliqués engendre une justice compliquée, il faudrait de même simplifier les textes de loi . La justice pourrait être parfaitement bien rendue par des juges élus ou tirés au sort (après constatation de leurs capacités techniques)  sur la base de la vertu et de la morale sans que l'ensemble des codes mesure plusieurs milliers de pages.

La presse (au sens large) serait naturellement contrôlée en ce qui concerne les gens qui la possèderaient, nul cartel, nul monopole ne serait toléré. La diversité totale des opinions serait vérifiée par une assemblée de citoyens tirés au sort pour une durée d'un an ou deux (on pourrait imaginer un renouvellement par moitié pour qu'il y ait une certaine transmission de l'expérience).



Ce système à peine ébauché ne serait sans doute pas parfait, mais au point où nous en sommes arrivés tout me semble préférable à cette République ploutocratique prétendument représentative qui nie nos droits, nie même jusqu'à notre existence  et la pérennité de notre descendance sur la terre de nos ancêtres.

jeudi 16 mars 2017

L'étrange affaire de Grasse

Un élève du lycée de Grasse, pénètre "lourdement armé" sic dans le lycée et blesse très légèrement trois personnes .
Honnêtement je dois vous l'avouer, j'ai cru à un gag en avance sur le Premier Avril, tant la disparité est flagrante entre l’armement supposé : fusil à pompe, armes de poing, grenades, bâton de dynamite "artisanal" (faudra qu'on m'explique ce que c'est, je ne sais pas) et la légèreté des blessures "des blessures légères causées par des plombs".
J'ai même pensé qu'il n'était armé que d'armes à air comprimé..

Soit ce gosse tire vraiment comme un pied, soit il y a autre chose que l'on découvrira ou pas plus tard.

Les bien bas pays

Les Pays-Bas, l'Allemagne et la France sont les trois pays européens qui ont la possibilité, cette année, de donner une inflexion à la politique mortifère européenne qui nous entraine vers l'abîme et la mort.
Ce sont les trois pays qui apparaissent sur la fameuse couverture du magazine "The Economist" dont certains disent qu'elle reflète le programme des mondialistes pour l'année à venir. Pour plus de détails je vous renvoie aux différentes chaînes conspirationnistes de You Tube.

Les Pays-Bas, depuis cinquante  au moins, n'ont jamais été en retard d'une lâcheté ou d'une connerie à faire. Homosexualité, consommation de drogue, immigration, démission de l’État, les Pays-bas ont toujours eu une bonne longueur d'avance sur le reste de l'Europe. C'était même le phare du monde en la matière.
C'est justement qu'on aurait pu penser que la leçon avait porté compte tenu de la situation sociétale déplorable du pays.
Que nenni! la boboïtude l'a largement emporté. Comme je pense que les Néerlandais qui ont exposé leur cul et leur zizi sur toutes les plages d'Europe et de l'Afrique du Nord n'ont pas l'intention de se convertir au sarouel et au hijab, il n'y a qu'une explication. Leur vivre-ensemble n'est causé que par la peur, un peu comme le type qui tombe du 60 ème étage et qui à chaque étage se dit "jusqu'ici tout va bien".
Bref tout cela est déplorable et les Néerlandais auront la fin qu'ils méritent.
Ce que je souhaite c'est que mon pays ait un sursaut salvateur en avril qui lui permette de sortir de cette impasse. De toutes façons, le mur arrivera, tout dépendra de la vitesse à laquelle nous le heurterons.

mercredi 15 mars 2017

Les expérimentations américaines en vue de contrôler les populations



Comment HAARP serait en mesure de modifier les comportements des humains et de les rendre malades et comment cette technique vient après des comportements ignobles de l’État US envers sa propre population.
Ça pourrait ressembler à de la science fiction si des hommes proches de l’État US et même de l’État profond, comme Brzezinski  n'avaient déjà écrit sur de tels  systèmes dans "Between two Ages" par exemple.

lundi 13 mars 2017

Les "petits candidats" de la droite et leur rôle dans la présidentielle.

Il y a à droite deux "petits candidats" dont on parle un peu et dont on sait qu'ils n'auront aucune capacité à parvenir au second tour, tant le choix des Français est conservateur en la matière (Il a fallu près de 30 ans à JMLP pour parvenir au second tour et 15 ans de plus pour que MLP devienne un tant soit peu menaçante)  .
J'ai cité Asselineau et Dupont Aignan.

Dupont Aignan en est à sa seconde candidature . A la première en 2012, il avait fait 1,78% des voix, donc son investissement ne lui a pas été remboursé.
Ses dépenses de campagne s'élevaient à 1,257 millions d'euros dont 0,8 M€ d'investissement personnel. En 5 ans, Dupont Aignan a dû reconstituer son capital propre et disons, l'augmenter au moins d'autant car on imagine mal qu'ils puisse consacrer moins de ressources à cette prochaine campagne qu'à la précédente.
Il a donc fallu que Dupont Aignan économise 1,6 M€ en cinq ans soit environ 27000 euros par mois.
Cet homme a, soit de beaux revenus, soit mène une vie d'ascète, soit plus surement les deux...

Pour Asselineau, comme c'est sa première campagne, il n'a pas de déficit à reconstituer, admettons donc que ses besoins en capitaux sont divisés par deux ce qui nécessite quand même de beaux revenus peut-être un peu au dessus des capacités d'un retraité de la fonction publique même de haut niveau.

Edit du 15 mars :
Quel que soit leur mode de financement, les frais de campagne tels qu'ils sont communiqués sont intégralement remboursés par l'Etat, mais dans la limite d'un plafond qui dépend du score obtenu (en pourcentage) :
  • 47 % des plafonds ci-dessus pour les candidats ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés (soit environ 8 millions d'euros) ;
  • 4,7 % des plafonds ci-dessus pour les candidats ayant obtenu moins de 5% des suffrages exprimés (soit environ 800 000 euros).
Pour les deux candidats qui parviennent au second tour, le plafond est d'environ 10,7 millions d'euros (soit 47,5 % du plafond des dépenses pour les candidats du second tour).
 Avec toutes mes excuses pour un premier jet un peu bâclé.

Tous deux sont classés à droite, limite extrême droite. Qu'ils le veuillent ou pas, surtout qu'ils l'admettent ou pas, leur rôle principal dans la campagne va être de siphonner, 2, 4, peut-être 6% des voix (en 2012, les candidats marginaux de droite avaient fait environ 3% des voix) .
Bien qu'ils prennent bien soin de se démarquer du FN, il n'y a pas de doute qu'ils rassembleront sur leur nom des électeurs las du cirque de "la droite et du centre" mais pas assez couillus pour voter FN malgré la présence d'un rideau masquant l'isoloir.
On commence alors à mieux comprendre l'origine possible de cette manne financière qui utilisée différemment leur aurait permis de s'offrir un beau bateau ou une villa en bord de mer.
Le but est bien  de priver MLP des quelques pour cent qui peuvent faire la différence entre un accès au second tour ou pas. .

Seraient-ils capables de créer une dynamique de second tour favorable à MLP ?
Admettons que MLP accède au second tour avec un beau score qui peut lui laisser espérer une élection  c'est à dire un score supérieur à 30% face à un candidat de gauche ou de la banque.
Gageons que Fillon jouera sa danseuse et retournera dans sa province. mancelle .  Au pire il acceptera l'idée d'un front républicain, au mieux il ne donnera aucune consigne de vote.
Si un des deux candidats de la droite marginale ou même les deux se ralliaient à MLP ils seraient capables de créer une dynamique bien supérieure à leur apport brut en voix. Ils seraient capables de décider une part importante de l'électorat filloniste dérouté et peut-être alors de donner à MLP les 15, 20% qui lui manqueraient. C'est un scénario qui joue sur la limite du possible mais qui n'est pas impossible.
Alors le feront-ils ?
Ma réponse est à l'évidence non, parce qu'ils sont là exactement pour la cause inverse.

lundi 6 mars 2017

Le Grand Choix

Ces jours-ci le parti Les Républicains doit se décider à choisir définitivement (humm...) son candidat aux présidentielles .  Le choix se fera entre un présumé innocent futur mis en examen pour une affaire d'auto-distribution un peu trop généreuse de fonds par ailleurs mis à sa disposition, un repris de justice condamné pour la mise en place d'un système de financement  à partir d'emplois fictifs et  un mis en examen ayant par ailleurs plusieurs grosses affaires qui l'attendent.

Le "moins-disant" c'est quand même le premier, responsable"seulement"  d'avoir gonflé ses revenus de manière artificielle mais sans vraiment piquer dans la caisse puisque l'argent était mis à sa disposition. On se rappellera que Jospin avait rincé les fonds secrets avant sa mise à la retraite, sans conséquence.
On voit mal au nom de quelle moralité républicaine (et encore moins  au nom de quelle morale) Alain ou Nicolas serait plus apte à remplacer François.
La vérité vous la connaissez tous, Fillon n'est pas le candidat officiel des mondialistes, même si sa politique est en grande partie mondialiste et ceux-ci craignent qu'il ne leur claque dans les doigts en cas de difficulté. C'est pareil pour Sarkozy, trop fantasque, trop imprévisible et bien trop chargé. Reste celui qui s'est fait recoudre l'hymen pour faire une mariée présentable, mais ce sont les Français qui paieront la dot et les frais de mariage.

JUPPE reste chez toi !