En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 16 mai 2017

Le complot vient de loin et de la droite libérale

En fait le complot vient de loin :

On a peu ou pas cité Giscard pendant cette campagne. Pourtant il avait écrit un ouvrage en 1976, il y a 41 ans,  où il exposait sa doctrine politique . J'ai emprunté ces quelques mots à Wikipédia :
Cet ouvrage (Démocratie Française) , dans lequel Valéry Giscard d'Estaing, alors président de la République française, exposait son ambition pour la France, constitue en quelque sorte un manifeste pour la création du nouveau parti politique qu'il envisage de créer autour de ses idées. Au fil des chapitres, Giscard d'Estaing plaide pour une démocratie moderne qui s'appuie sur la croissance économique et le libéralisme, et dont la politique étrangère doit privilégier la construction européenne.
Il souhaitait alors réunir deux Français sur trois.

Tout cela Macron, qui a quasiment l'âge de l'ouvrage, l'a réussi : 66% des suffrages, on ne fait pas plus exact, soumission totale à l'Europe revendiquée. Au passage notons la "nouveauté" des idées dont le temps a prouvé qu'elles ne fonctionnaient pas.
Au delà d'Attali, Rotschild et consorts, son vrai mentor c'est Giscard qui déjà a essayé de nous en glisser un gros avec sa constitution européenne. Comme nous serrions les fesses, Sarkozy a joué le rôle du GHB et nous a imposé un traité modifié qui revient au même.

On ne dira jamais assez, le rôle néfaste que le couple maudit Giscard Chirac à joué à la charnière d'une époque où la France s'est transformée en mal.
Tout est passé par ces deux là : immigration, avortement, affadissement des institutions, dette, consumérisme à outrance et hédonisme.
Avec le recul Mitterrand apparait même  comme un second couteau qui n'a fait qu'appliquer ce qui avait déjà été décidé auparavant. Il n'a fait que laisser le développer les à-côté les plus visibles comme la communautarisation, le sectarisme, l'assistanat, mais tout cela était déjà dans les tuyaux et nous les aurions eu avec un second septennat Giscard.
Pas étonnant que la droite libérale se précipite dans les bras de Macron, ses membres  se sont reconnus en lui.

5 commentaires:

  1. EQUALIZER16/5/17 10:42

    Oui , je m' en souviens . On appelait Giscard "le Connétable du déclin" , il est le "père" des racailles qui ont fait des petits .. 4ème génération déjà . Il a reconnu avoir eu tort sur le regroupement familial .. ça nous fait une belle jambe ! Au moins aura-t-il laissé les "caisses pleines" que Mitterrand se chargera de vider et d' y ajouter l' endettement boule de neige .. Le traître Chirac a fait voter Mitterrand en sous-main . 40 années désastreuses approuvées à chaque élection ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec le système de dette mis en place par Giscard, ministre des finances et confirmé par lui comme président, les caisses n'étaient de toute façon pas destinées à rester pleines, surtout qu'il a été le premier acteur de la désindustrialisation au profit de l'Allemagne et des pays émergents. Je me souviens qu'au premier des G7 il prêchait pour une France agricole et de services. L’agriculture, l'Europe a permis au Allemands Hollandais Espagnols etc de nous la piquer, et les services ne sont que des emplois de larbins où les Français sont concurrencé sur leur propre sol par des ultra-marins (sans oublier les pays de l'Est) , pour le reste il est toujours moins cher d’ex-territorialiser en République Tchèque ou au Sri Lanka. Giscard et Chirac sont les premiers artisans de la décadence et ils le revendiquaient. Macron est leur digne héritier comme l'auraient été Juppé et Fillon. Avec Fillon ça aurait juste été un peu plus long (encore un instant monsieur le bourreau) .

      Supprimer
    2. concurrencés bien sûr

      Supprimer
  2. EQUALIZER17/5/17 00:42

    sans aucun doute .. mais dans le contexte de l' époque ce n' était pas perçu comme on peut le faire après coup . On voyait quand même l' orientation catastrophique prise si rien ne venait à stopper le processus . Et puis dans les années "70" on n' imaginait même pas le niveau atteint par l' immigration 40 ans plus tard . La Camp des Saints va sonner l' alarme ! le 21 juin 1973 le Mvt Ordre Nouveau organise un meeting "contre l' immigration sauvage" . Attaque des hordes gauchistes qui amèneront la dissolution d' O.-N. qui ne portait pourtant aucune responsabilité des agressions commises par la chienlit . Déjà le deux poids deux mesures ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut reconnaitre qu'à droite nous ne voyons pas vraiment les coups venir. Le Camp des Saints reste une exception.

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.