En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 9 janvier 2018

Haro sur la liberté d'expression

L'observatoire du journalisme vient de publier un excellent article relatif à la dernière avancée de la censure en France, prônée par Macron et dite "loi des fake news" . Sans s'attarder sur la parfaite adéquation du fils de la banque avec cette mode du français dégradé et avili, je ne saurais que vous inciter à lire l'article de ce site et découvrir ainsi que la fausse nouvelle en période électorale, le jupiter de bazar, il connait.
[...] Dès la campagne présidentielle, le candidat Macron montrait une surprenante conception de la liberté de la presse et des médias, en n’autorisant par exemple que sa propre équipe de journalistes à le suivre et en donnant ensuite aux médias des images sous contrôle. Ce fut le cas lors de la visite à l’usine Whirlpool d’Amiens. En cette période où il convenait d’aider le candidat Macron à gagner, les médias officiels ne se sont offusqués de rien. Un peu plus quand le président a fait appel à Bruno Roger-Petit à l’Élysée. Dans l’ensemble, la convergence idéologique entre politiques et médias sociaux libéraux autorisait ces petits arrangements entre amis. Personne n’avait tiqué quand par exemple le candidat Macron avait accusé en mode rumeur les médias russes de s’immiscer dans la campagne électorale. En mode rumeur ? C’est-à-dire « fake news ». Qu’est-ce qu’une « fake news » ? Une nouvelle fausse diffusée volontairement. Ainsi, lancer une rumeur, jamais vérifiée depuis, sur l’implication de médias russes dans un processus électoral ou bien nier en direct à la télévision, lors du débat présidentiel, que l’on va baisser les APL une fois élu, cela peut être considéré comme la diffusion volontaire d’une fausse nouvelle. Du coup, la question se pose : qui va définir ce qu’est ou non une « fake news » ? Au fond, la « fake news » devient : simplement tout mode de pensée contestant le mode de pensée idéologique dominant, d’où ce sentiment d’une soft-censure en marche [...]
La suite sur l'Observatoire du journalisme

vendredi 5 janvier 2018

Svetlana Kapanina - Sochi "Olympic Sky 2015"

Parce que ça nous change un peu de la politique
et que ça nous montre que le femmes russes savent s'envoyer en l'air

jeudi 4 janvier 2018

L'interprofession cidricole est gay-friendly

Tout au long de l'année, l'interprofession cidricole, l'Unicid, émet des publicités visant à promouvoir le cidre.
Rien à redire sur le principe.
Ces publicités, à la radio, prennent la forme de saynètes.

En ce moment, à l'approche de l’Épiphanie, transformée en fête de la Galette (des Rois) sont mis en scène la Galette, le Cidre et le Chocolat, et celui-ci de se plaindre auprès d'un tiers, que le Cidre et la Galette flirtent ensemble. Réponse du tiers, "tu sais bien qu'entre le cidre et la galette, c'est une vieille histoire". Et le Chocolat (voix d'homme) de soupirer "comme j'aimerais être à la place de la galette".

Comme on sait que les adultes entendent plus les publicités qu'ils ne les écoutent, à votre avis quelle est la cible secondaire de cette pub, passée la volonté de faire vendre du cidre ?

L'ombre de la censure s'étend sur l'internet français

Lors de ses vœux à la presse, Macron a annoncé divers projets devant se traduire par des textes législatifs visant à museler le net français "surtout en période électorale" mais pas que, avant la fin 2018.
Naturellement ces lois ne s'appliqueront pas aux médias officiels comme l'Immonde, France Désinfos ou BFMacron et c. puisque la "vérité" ce sont eux qui la font, parfois en contradiction flagrante et totale avec les faits.
Ce que peuvent la Chine ou la Corée du Nord, phares de la liberté de pensée, la France le peut aussi, tel semble être le résumé de la pensée du jupitérion de pacotille en costume aussi étriqué que son esprit qui occupe le poste de directeur général de la pensée, accessoirement président de la ripoublique.

On attend avec impatience la création d'un ministère de la Vérité.

EDIT du 04 janvier

A l'heure où Macron veut museler les sources d'information alternatives la  déclaration suivante du conseiller général du FN dans le 93 Jordan Berdella est à méditer :
"Sans les réseaux sociaux nous n'aurions rien su de l'agression des policiers à Champigny."

lundi 1 janvier 2018

Macron promet de punir les agresseurs des deux policiers de Champigny sur Marne

ts ! ts ! ts
D'abord il faudrait les arrêter; Les images ne montrent pas grad chose, ensuite il ne faut pas faire de promesses en l'air !
Il parait que nous sommes en démocratie. Il parait !
En démocratie, le pouvoir judiciaire est indépendant du pouvoir politique. Enfin il parait. C'est même à ce que l'on dit une des pierres d'achoppement qui fait que l'on est ou pas en démocratie.
Dans ce cas qu'on m'explique comment le chef de l’exécutif peut s'engager pour le pouvoir judiciaire ?
Je ramasse les copies.

dimanche 31 décembre 2017

Et pendant ce temps là ...

Pendant ce temps là la vie s'écoule en semblant ignorer l'orage qui gronde.

En Alsace les crèches ont encore droit de cité sur la voie publique et en Bade-Wurtemberg, des mairies affichent le calendrier de l'Avent






Bonne année à tous mes lecteurs, je vous souhaite de la force et surtout du courage, il  y a de grandes chances (?) que cette année soit une année charnière où il sera déterminé si nous devons vivre ou disparaître. Puissé-je me tromper.

mercredi 20 décembre 2017

Le comportement suicidaire de Medias presse info

Je suis un lecteur  et un commentateur régulier de MPI. Certes quelques articles ne sont pas sourcés ou mal sourcés mais globalement leurs articles lèvent  des lièvres intéressants.
J'étais devrais-je dire car depuis début décembre je suis blacklisté sur mon pseudo et sur mon adresse mail.
J'en suis d'autant plus étonné que mes propos ont toujours été mesurés même s' ils n'étaient pas dénués d'une certaine franchise comme on dit en diplomatie.
Et impossible de joindre le webmaster.
Bref un comportement suicidaire (car je ne suis pas le seul) au moment où MPI  récolte des dons pour boucler son  budget

jeudi 7 décembre 2017

L'armée US et la fondation Bill Gates s'intéressent au contrôle de population en commençant par les rongeurs

Source Genethique.org

Alors que le groupe de travail du protocole de Carthagène est réuni à Montréal dans le cadre de la Convention de l’ONU sur la biodiversité, des documents ont été rendus publics qui montrent « que l’armée étasunienne finance fortement des recherches sur le forçage génétique et que la Fondation Bill et Melinda Gates finance les lobbys dans les différentes agences internationales pour faciliter l’usage de cette technique hautement controversée ».

La réunion de ce groupe travail se tient du 5 au 8 décembre et le « forçage génétique » est au cœur de ses préoccupations. Cette technique, rendue possible grâce à l’outil CRISPR, « consiste à modifier l’ADN d’êtres vivants », notamment pour « éliminer des espèces invasives décimant la vie sauvage dans les îles » ou encore pour « venir à bout des moustiques porteurs du paludisme ». Elle divise car, outre ces objectifs louables, le « risque de chaos écologique » est important. En outre, ses détracteurs « soupçonnent les arguments sanitaires de masquer des objectifs industriels et militaires ».

De fait, le « gene-drive » a de « puissants soutiens, notamment l’armée américaine via son Agence pour les projets de recherche de la défense (DARPA) ». Celle-ci a d’ores et déjà débloqué cent millions de dollars pour financer la recherche dans ce domaine. L’un des projets soutenus « consiste à modifier génétiquement des rongeurs pour supprimer ces animaux devenus fortement invasifs dans certaines îles comme en Australie ». Une autre subvention a été accordée « à une équipe de chercheurs britanniques qui travaillent sur des moustiques destinés à être disséminés en Afrique ». Le DARPA estime pour sa part qu’il lui appartient « d’effectuer ces recherches et de développer des technologies qui protègent contre les abus accidentels ou intentionnels ». Il rejoint ainsi la CIA qui a classé en 2015 l’édition des gènes dans liste des menaces posées par « des armes de destruction massive et leur prolifération ».

Parallèlement, la Fondation Bill et Melinda Gates «a soutenu des actions de lobby dans différentes instances des Nations Unies à hauteur de 1,6 million de dollars ». Ces actions ont été initiées alors que « depuis 2016, à la demande de nombreuses ONG, de scientifiques et de responsables politiques la possibilité d’imposer un moratoire sur le forçage génétique a été mis à l’ordre du jour au sein de la Convention sur la biodiversité ». La Fondation Gates a payé cet été la société Emerging Act « pour mobiliser des chercheurs contre ce projet de moratoire ».
A l’issue de la réunion à Montréal, « un rapport doit être produit à destination des 195 États de la Convention ». 

Se débarrasser des rongeurs on peut en discuter, mais qui peut se débarrasser des rongeurs  peut contrôler les naissances d'une population donnée. Le fait que la fondation Bill Gates s'en occupe et se révulse contre le moratoire est un indice suffisant.

La marche à la guerre des USA contre la Chine






Désolé pour la taille de la visionneuse mais vous pouvez passer en grand écran à l'aide du bouton à droite sur la barre de menu de chaque vidéo.

Les relations Chine USA vues de l'autre coté du miroir.

info / Encore un autre témoin qui meurt dans l'affaire Clinton



La nature fait bien les choses ...

Aube ou crépuscule ?

Jean d'Ormesson, Johnny Halliday partis à quelques heures d'intervalle, c'est un clin d'oeil  du Ciel.

Une époque se termine, place aux jeunes et à la barbarie.

lundi 4 décembre 2017

Comme ils nous aiment !




Source TVS2.ru

Bien loin de la superbe image que les merdias français ont donné de la visite de Macron en Afrique !

Ceci étant, on ne peut qu'être d'accord avec ce que disent ces étudiants : on veut rester chez nous et vivre de nos ressources.
On leur fera crédit sur leur capacité à le faire, en fait on s'en fout complètement, et on leur en donnera gentiment acte.
La conclusion qui s'impose, c'est immigrés, migrants de tous pays, rentrez chez vous ils vous attendent dans la joie et la bonne humeur !

dimanche 3 décembre 2017

Raz de marée nationaliste en Corse, frémissements ailleurs

Les natio-indépendantistes-autonomistes Corses arrivent en tête des élections avec 47% des suffrages, les Antilles n'attendent de nous que des subventions, idem pour la Guyane, la pétaudière Kanake va bientôt se réveiller alors qu'approche le scrutin sur le sort de ce lointain territoire, peut-être que les pingouins des Kerguelen ont aussi des revendications . Ici même des hommes politiques sans vergogne vont jusqu'à proposer une partition du territoire !

A l'heure où nous sommes envahis de toutes part par des gens qui nous veulent du mal et où toutes les énergies métropolitaines vont être indispensables au redressement du pays, si nous osions leur dire :

Tirez vous ! on ne vous retient pas ! 


.

1914-1918 l'épuration républicaine